REVERDY Pierre [Narbonne, 1889 - Solesmes, 1960], poète français associé au cubisme et aux débuts du surréalisme

Lot 437
Aller au lot
3 000 - 6 000 EUR

REVERDY Pierre [Narbonne, 1889 - Solesmes, 1960], poète français associé au cubisme et aux débuts du surréalisme

Ensemble de 10 pages avec 4 poèmes autographes signés.
— «Sujets». 2 pages in-4°.
«Assez chanté les nuits et le soleil
Assez chanté les tours et les airs d'autrefois»... — «Le temps et moi». 1 page in-4°.
«Dans le sous-sol le plus secret de ma détresse
Où le vice a reçu la trempe de la mort
Je redonne le ton au disque
Le refrain à la vie»... — «À l'Aube le veilleur». 2 pages in-4°.
«Ce matin quand l'espoir qui n'était pas encore sorti de l'ombre polissait le soleil
Ce matin aux plus secrets baisers de l'aube sur la lèvre de l'horizon
J'aurais voulu reprendre au son du timbre la vie qui frémissait dans un remous brutal.
Retrouver la raison qui glissait sous les arbres vers les trous de clarté qui disperseraient mes membres
Ce matin
Avant que les poumons du monde soient sortis de la fièvre trop haute de la nuit
Le souffle qui sortait des lèvres de la terre
Le parfum des bois inquiétants et des corps
Les pulsations intermittentes
Le courant trop rapide des artères»...
AUTOGRAPHES — «Le sens des Affaires». 1 page in-4°.
«Le travail dans la sûreté
Tous l'art dans la sévérité
La beauté figée dans l'écorce
Plus que l'or dans la liberté
Avec les feintes de la force
Contre le courant des offrandes
La sécheresse du désir
La timidité des amandes
Rien qu'avec le regard sans frein
Le geste à l'ombre d'une main»... — «Fonds secrets». 4 pages in-4°.
«Non, ce n'est déjà plus la tribune de l'horizon où les mains parlent
Et la faim noire a contourné tous les rochers
Dans les repaires mal garnis à contre jour
Sur la façade à peine cicatrisée
Quand la résine des soucis va goutte à goutte
De la peine à la vie et de la tombe à la lumière
Sous les palmes de la clairière à feux couverts
A temps perdu à temps passé sans un détour à tous les coudes
S'il faut cueillir ces souvenirs comme des fleurs
Dans la piscine des forêts
Dans l'haleine des routes sans couleur
Quand il fait trop frais dans les rides des gouffres»..
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue