HUGO Victor [Besançon, 1802 - Paris, 1885], poète et écrivain français

Lot 323
Aller au lot
500 - 1 000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 800 EUR

HUGO Victor [Besançon, 1802 - Paris, 1885], poète et écrivain français

«La Voix de Guernesey». Exemplaire imprimé daté «Hauteville House, novembre 1867»; 49,5 x 16 cm, déchirures et trous aux pliures.
Exemplaire avec corrections. Avec au dos la mention autographe signée «A Eugène Pelletan Victor Hugo».
Ce poème, anticlérical et opposé au gouvernement de Napoléon III, fut composé par Victor Hugo après la bataille de Mentana (1867) au cours de laquelle les troupes Françaises et Pontificales mirent en déroute les Chemises Rouges de Garibaldi. Il conduisit à l'arrêt des représentations d'Hernani à Paris: «Ces jeunes gens, ces fils de Brutus, de Camille, De Thraséas combien étaient-ils ? quatre mille.
Combien sont morts ? six cents. Six cents ! comptez, voyez.
Une dispersion de membres foudroyés, Des bras rompus, des yeux troués et noirs, des ventres
Où fouillent en hurlant les loups sortis des antres, De la chair mitraillée au milieu des buissons, C'est là tout ce qui reste, après les trahisons, Après le piège, après les guet-apens infâmes, Hélas, de ces grands coeurs et de ces grandes âmes !
Voyez. On les a tous fauchés d'un coup de faulx.
Leur crime ? ils voulaient Rome et ses arcs triomphaux;
Ils défendaient l'honneur et le droit, ces chimères.
Venez, reconnaissez vos enfants, venez, mères !
Car pour qui l'allaita, l'homme est toujours l'enfant.
Tenez; ce front hagard, qu'une balle ouvre et fend, C'est humble tête blonde où jadis, pauvre femme, Tu voyais rayonner l'aurore et poindre l'âme;
Ces lèvres, dont l'écume a souillé le gazon, O nourrice, après toi bégayaient ta chanson;»..
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue